Compte-rendu conseil municipal de Tarbes du 22.11.2010

Publié le par Tarbes à gauche

Dés le début du conseil, Jean Glavany a interpellé le maire UMP de Tarbes sur la question des logements insalubres et sur le silence étourdissant de ce dernier sur le sujet. Pour éviter qu'une telle situation indigne perdure, l'élu socialiste a alors fait une proposition intéressante au maire: pourquoi ne pas expérimenter sur l'agglomération tarbaise un "permis de louer"?

Une telle expérimentation est prévue dans le cadre de la loi Borloo sur le logement et concerne les immeubles de plus de trente ans.  Dans le cadre de la lutte contre les logements insalubres mis sur le marché par des "marchands de sommeil" (à Tarbes il s'agit d'un certain Ruiz), la loi conditionne la mise en location de ce type d'immeuble à l'obtention d'un "certificat de mise en location", délivré par le maire sur la base d'un "contrôle technique d'habitabilité".  L'expérimentation vise à lutter contre le mal-logement et sensibiliser les bailleurs à l'obligation de louer des appartements décents.

La réponse de Trémège a d'abord été de se justifier en disant qu'il s'était rendu sur place il y a 2 ou 3 ans et que rien d'anormal n'avait été relevé (!). Il s'est aussi appuyé sur le fait que les loyers étaient payés par la CAF. Il a au passage égratigné la presse au motif que celle-ci dit toujours que ce qui ne va pas. Il s'est dit prêt à un débat sur la question du logement sur Tarbes; débat souvent réclamé par l'opposition, souvent promis par le maire mais jamais mis à l'ordre du jour....Enfin pour lui, le vrai problème du logement social c'est que les bailleurs sociaux n'ont plus les moyens d'investir sans l'aide de l'état. C'est sans doute vrai mais à Tarbes, un bailleur (la SEMI, dirigée par un élu UMP proche de Trémège) préfère investir dans un hôtel de luxe (le Rex) que dans des logements sociaux.

L'adjointe au maire chargée du social (par ailleurs candidate UMP sur le canton 5 de Tarbes) a pris le relais du maire pour dire qu'il faudrait une maison relais sur Tarbes mais qu'il n'y a actuellement pas de lieu disponible. Nous lui rappelons qu'un projet de maison relais destiné à des personnes âgées et handicapées avait été pensé il y a quelques années par le Centre Communal d'Action Sociale. Ce projet aurait répondu aux besoins importants existants sur Tarbes, concernant cette population fragile et souvent disposant de revenus modestes. Il y avait à l'époque une opportunité sur le site de l'ancienne insitution Saint Dominique. Le maire a alors préféré soutenir un projet de logements de luxe. Ce projet fait partie de la longue liste des chantiers réalisés sur Tarbes par l'architecte Ducastaing, qui est associé en affaire avec un certain Benjamin Trémège.....cqfd.

Le maire, après une relance de Jean Glavany sur le sujet, a quand même fini par accéder à sa proposition d'étudier  l'expérimentation du permis de louer sur l'agglomération.
Un débat a ensuite eu lieu sur le débat d'orientation budgétaire 2011.

Pour Jean Glavany, le gouvernement UMP (soutenu par le maire) par sa politique de gel des dotations globales de fonctionnement des collectivités locales, contraint celles-ci à de la rigueur et donc à une hausse des impôts locaux. Le gouvernement ment donc lorsqu'il dit qu'il n'augmente pas les impôts.

Pour Marie-Pierre Vieu, le débat se situe dans un contexte global d'augmentation de la pauvreté et de la précarité. Une municipalité peut, par des choix politiques, décider de construire un bouclier social. Dans le projet de la municipalité, le compte n'y est pas au niveau investissement social. La mairie préfère continuer à investir dans des caméras de vidéo-surveillance plutôt que dans la prévention et le lien social.

Le dernier point abordé a été la transaction que le maire a proposé au conseil de voter concernant un cabinet d'architectes qui avait été retenu pour le projet Brauhaban, puis qui a été écarté au profit d'un certain.....Ducastaing (tiens tiens on le retrouve souvent!). Cette décision va couter aux contribuables tarbais la modique somme de 80 000€ de dommages et intérêts. Gabegie vous avez dit gabegie.......

Publié dans vie municipale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

g. rossell 27/11/2010 08:12


Quelle ne fut pas ma surprise, lorsque suite à une transaction sonnante et trébuchante, je me retrouvai, l'incontournable calendrier des pompiers entre les mains à constater qu'un intrus s'était
glissé sur la photo présentant la belle équipe des soldats du feu.

Cet objet tout compte fait inacceptable sera, pour protester, redéposé dans la corbeille à papiers de la mairie de Tarbes