IL EST URGENT DE RENOVER LA HALLE BRAUHAUBAN

Publié le par Tarbes à gauche

Groupe d’opposition municipale de Tarbes

 

IL EST URGENT DE RENOVER LA HALLE BRAUHAUBAN

 

  1. Accord pour une rénovation : 

La Gauche municipale est favorable à la rénovation de la halle Brauhauban depuis toujours. Il y a désormais urgence, indépendamment des aspects sanitaires, à répondre aux attentes des Tarbais, des producteurs et des commerçants sédentaires. C’est aussi une nécessité pour créer un véritable pôle d’attractivité et d’animation au centre-ville.

Nous contestons l’argument selon lequel, si le premier projet de la municipalité n’a pas vu le jour, cela serait à cause de l’opposition. NON ! C’est de la responsabilité unique du Maire et de sa majorité qui ont monté un dossier qui n’était bouclé ni juridiquement, ni économiquement et qui continuent de tergiverser. Au Conseil Municipal du 20 septembre, on apprend que le maire conteste en conseil d’Etat l’arrêt de la cour administrative d’appel de Bordeaux : on repart donc dans une procédure de plusieurs années !

 

  1. La méthode Trémège : 

Dans un premier temps, le Maire de Tarbes a choisi d’ignorer les résultats du referendum organisé il y a quelques années par la presse locale qui montrait pourtant très clairement l’opposition des tarbais face à son projet.

Puis au moment de la campagne des élections municipales, il a dupé les tarbais en leur expliquant qu’ils avaient le choix entre la Droite qui devait commencer les travaux dès le lendemain des élections et la Gauche « qui n’avait pas de projet ». En placardant une affiche qui proclamait « ici prochainement », il a doublement menti : d’abord on voit aujourd’hui ce que « prochainement » est devenu, ensuite l’affiche présentait un projet qui n’est  plus d’actualité, l’architecte ayant entre temps changé !

  

Enfin, nous confirmons ce que nous avons dit au Conseil Municipal lundi soir : jamais, nous l’affirmons, jamais le Conseil Municipal n’a été saisi du projet dont on nous dit aujourd’hui qu’il est « bouclé ». Nous avons délibéré deux fois sur Brauhauban :

-        le 26 octobre 2009 pour choisir le maître d’œuvre (abstention de l’opposition)

-        le 11 janvier 2010, dans le cadre du budget d’investissement 2010 M. Ducastaing présentait des « dessins et schémas » sans vote.

D’ailleurs, dans ce débat du même jour, M. le Maire avait pris un engagement « Quand le projet sera avancé, une maquette va être proposée et il sera soumis à l’approbation du Conseil Municipal ».

Cet engagement n’a jamais été tenu ! JAMAIS.

 

  1. Nos critiques du projet : 

Depuis le début trois points justifient notre opposition au projet de la municipalité :

 

- le carreau des producteurs : surface réduite et exposition aux intempéries. Il s’agit d’une remise en cause d’une filière économique reposant sur le maraîchage périurbain et les circuits courts pourtant très appréciés par les consommateurs, et qui représente une vraie filière d’avenir pour le développement durable. Nous proposons donc que la surface dédiée au carreau des producteurs soit maintenue et que le carreau soit installé à l’intérieur, il pourrait aussi être ouvert en dehors des jours de marché (AMAP…).

 

      - la grande surface qui remet en cause l’identité même de la Halle en réduisant d’un tiers la place du carreau des producteurs et menace les équilibres commerciaux en centre ville.

 

-        le garage de proximité auquel les tarbais sont très attachés. Nous demandons son maintien ; il faut sortir de cette impasse ! « Mieux vaut un mauvais accord, qu’un procès » dit le maire…mais il prépare un procès … et menace d’expulsion par les CRS…sortons de cet imbroglio !

     

  1. Nos propositions

4.1 changer de logique 

 

Nous proposons, nous,  de changer de logique : plutôt que de dire, comme une  solution de facilité : « on fait une grande surface et on voit ce qu’il est possible de maintenir autour » nous disons : « prenons l’identité de cette halle, faite d’un équilibre entre les commerçants sédentaires et le carreau des producteurs et voyons comment on peut réanimer cette identité, la faire vivre pour la développer en termes d’attractivité. On verra alors que la grande surface ne sera plus incontournable ».

D’ailleurs si l’on observe la quasi-totalité des halles des villes de la Région, aucune ne contient de grande surface commerciale.

Nous proposons un projet plus global, plus ambitieux qui doit inclure l’îlot urbain  et intégrer les orientations futures de la piétonisation prévue de la rue Maréchal-Foch et du Plan de déplacement urbain (PDU) du Grand Tarbes. La Halle doit être pensée dans l’axe Nord-Sud, du Palais de Justice à la rue Larrey, avec  façade Nord dégagée.

L’enjeu est de bâtir un espace d’attractivité et d’animation avec un équilibre entre les activités existantes (carreau des producteurs, étals des commerçants sédentaires, garage) et les activités qu’il faut implanter.

 

      4.2 il faut penser l’îlot

 

Nous reprochons à ce projet d’être coupé de son environnement : rénover Brauhauban, ça devrait être revoir l’urbanisme du quartier, les espaces publics et la circulation automobile, l’intégration de la halle dans la ville et le tissu urbain.

Nous proposons d’aller vers une piétonisation de l’avenue du marché brauhauban ainsi que de certains abords, de la halle et la réduction de la place de l’automobile telle qu’elle est prévue dans le PDU et l’agenda 21 de l’agglomération. Comme pour le site de GIAT, il n’y a pas de vision urbaine dans ce projet et c’est encore une belle occasion de perdue pour le centre ville.

 

Le dégagement de la façade Nord du marché aurait le double avantage de la mettre en valeur et de libérer un large espace d'animation dans la perspective d'une piétonisation de la Foch qu'il faudra bien amorcer progressivement. Cet aménagement serait facilité par le nouvel accès prévu au parking aérien rue Larrey.

Par ailleurs, l'équipement devrait comprendre un grand parking à vélos, y compris avec location de vélos à plateforme de portage, ou de vélos à assistance électrique, ou de vélos tricycles pour personnes âgées.
Le bâtiment lui-même pourrait être à énergie positive, avec forte isolation, récupération de l'air chaud. Sur le toit, éventuellement en façade sud, des panneaux solaires photovoltaïques permettraient l'éclairage et le chauffage (y compris l'eau chaude). Les déchets du marché pourraient aussi être recyclés. On sait aujourd’hui le faire, et le réussir sur un bâtiment public populaire en serait une excellente démonstration.

 

- Pour l’animation nous suggérons d’installer des bistrots sous la halle, des bars à tapas, des stands de dégustation en liaison avec les commerçants environnants où les citoyens qui se rencontrent en faisant leur marché, s’arrêtent pour boire un verre, et de réfléchir à des « animations culturelles » du marché en liaison avec les associations culturelles de la ville.

 

Conclusion :

 

Il y a donc deux projets face à face. Ou bien le maire accepte d’intégrer d’une façon ou d’une autre nos propositions au travail municipal et nous sommes disponibles pour les développer. Ou bien ce sera aux tarbaises et aux tarbais de trancher ce débat.

 

Publié dans intervention des élus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie Lannelongue 02/11/2010 17:09


Tout à fait d'accord: le maire et la majorité n'a aucune vision urbanistique pour notre ville.
Brauhauban ce n'est pas juste la halle! C'est un grand projet structurant qui devrait s'insérer dans une politique de reconquête plus globale du centre ville de Tarbes. Et ce dernier en a
grandement besoin: résorption des logements insalubres occupés ou abandonnés, reconquête des pas de porte pour favoriser l'implantation de nouveaux commerces, refonte totale de la circulation et de
l'aménagement (perso, je suis à 200% pour un centre ville piéton et vert, comme à Pau), promotion des transports en commun et du vélo, mise en valeur patrimoniale, mixité sociale et solidarité,
etc.
Tout ça ne peut être pensé et proposé aux Tarbais qu'au travers d'un projet global sensé et crédible, tant au plan opérationnel qu'au plan financier(fiscal).
C'est ni plus ni moins le grand projet de ville qui a manqué à la liste de la Gauche unie menée par Glavany aux dernières municipales.
C'est ce qui fait aussi qu'en 2010 Tarbes passe pour "la bonne cancre de la classe": alors que toutes les villes de sa taille font ce type de grand projet (Agen actuellement par exemple, idem à
Pau, idem à Bayonne,...), elle continue à développer des petits projets sporadiques sans grandes ambitions.. et donc sans grands effets positifs pour l'avenir.
Dites donc: on change quand de fusil d'épaule à Gauche? Il serait bon d'ores et déjà de construire tout ça dès à présent pour avoir uen chance de gagner la prochaine municipale, et redonner ainsi
espoir aux Tarbaises et Tarbais!