Inauguration du parc des Bois Blancs samedi 18 septembre 2010

Publié le par Tarbes à gauche

Ils étaient tous là, pour inaugurer ce nouvel espace vert du quartier Laubadère: visite au pas de charge et discours.

 

Discours du maire : très technique, enflé de chiffres, de sigles difficiles à comprendre … Il a  rappelé les différentes phases de l’ORU, soulignant qu’il avait été à l’écoute des habitants au cours des réunions de quartier et tenu compte de leurs souhaits (notamment celui des jeunes d’avoir un city stade). Il n’a oublié personne, remerciant institutions et associations. « On ne peut rien lui reprocher, il a tout fait pour que ce quartier soit un vrai quartier de Tarbes, lui qui est le maire de TOUS les tarbais » (fallait il à ce point insister ?). Il a, de façon moins appuyée que le préfet mais quand même … insisté sur la nécessité de respecter les lieux …

 

Le Préfet, au-delà des habituelles autocongratulations, a lourdement évoqué le coût des installations, mettant en parallèle le DEVOIR (il a employé ce mot à de multiples reprises) pour les habitants de respecter les lieux. La tonalité était sans équivoque : « au prix qu’on y a mis, vous avez intérêt à ne pas casser ». On avait le sentiment que c’était un trop beau cadeau pour les habitants qui n’avaient pas l’air de se rendre compte de la chance qu’ils ont … C’était atterrant, reste à voir l’écho qu’en fera la presse locale.

 

Marie Pierre Vieu, au nom du Conseil Régional, a enfin donné à l’évènement la dimension qu’il méritait : soulignant l’engagement du Conseil Régional Midi-Pyrénées pour l’amélioration du cadre de vie des habitants, elle a placé cette réalisation sous le signe du maintien du partage, du lien social, dans un contexte de précarité croissante et d’avenir incertain.

 

Il n’y avait pas grande foule (à mon avis) et je ne connais pas tout ce qui a précédé, en terme de participation des habitants, une telle réalisation. Mais les enfants présents étaient fiers de montrer le grand cahier et les dessins où ils avaient avec application fixé l’histoire du parc, acteurs du présent et, on l’espère, d’un meilleur avenir !

 

R. Caley

Publié dans vie municipale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article