L'HOPITAL DE LOURDES NE VEUT PAS MOURIR

Publié le par Tarbes à gauche

Madame, Monsieur,

 

Cela va faire bientôt trois ans que le comité de défense et de promotion de l'hôpital de Lourdes se bat pour le maintien et le développement de l'hôpital de Lourdes et des autres hôpitaux du département.

 

A son initiative, et avec l'accord et l'aide précieuse du comité des usagers de l'hôpital de Tarbes et du comité de défense de l'hôpital de Bagnères, le collectif "Hôpitaux Santé 65" a vu le jour le 8 juin dernier. En plus des comités de défense des hôpitaux de Lourdes, Tarbes et Bagnères et en attendant la prochaine renaissance du comité de Lannemezan, l'ensemble des partis politiques et des syndicats ayant officiellement refusé le projet d'hôpital unique et la fermeture des hôpitaux de Lourdes et Tarbes, ont donné leur accord pour y participer.

 

On y retrouve le Nouveau Parti Anticapitaliste, la Gauche Unitaire, le Mouvement Politique d'Education Populaire, la Parti de Gauche, le Parti Communiste, le Parti Socialiste, Europe-Ecologie, le Mouvement Démocrate, CGT Santé et Sud Santé. Le collectif de défense et de développement des services publics du 65 présent dés le début de notre combat (tout comme "Lourdes pour tous" du reste), fait aussi partie de "Hôpitaux Santé 65".

 

Comme le prouvent les pétitions recueillis sur Lourdes et Tarbes, et la votation citoyenne organisée par le PC sur Lannemezan, les populations des Hautes-Pyrénées partagent en grande majorité nos positions.

 

Que défendons-nous ? Tout simplement le maintien des hôpitaux publics du département et le droit pour tous à un accès aux soins publics de qualité et de proximité.

 

Comme vous le voyez en lisant la liste des membres du collectif, la santé n'est pas une affaire politique et dépasse largement les clivages habituels. Tout citoyen, de gauche comme de droite, peut se retrouver dans ce que nous défendons. Il sera toujours le bienvenu à nos cotés.

N'oublions jamais que la maladie ne demande pas, elle, l'appartenance politique, syndicale ou religieuse avant de frapper. Alors, tous ensemble, défendons les hôpitaux publics des Hautes-Pyrénées.

 

Vous trouverez peut-être, dans la lettre ouverte au Directeur de l'Agence Régionale de Santé (en PJ ci-dessous), des éléments de réponse aux questions que vous pouvez vous poser sur le projet d'hôpital unique que nous refusons.

 

Sachez que je termine dans quelques jours un argumentaire justifiant le maintien des hôpitaux publics de proximité. Vous le recevrez très bientôt en même temps que la délibération que le collectif "Hôpitaux Santé 65" voudrait faire signer à toutes les mairies du 65 en faveur du maintien des quatre hôpitaux du département.

 

 

Ce combat que nous menons est aussi le vôtre. C'est très facile de toujours compter sur les autres pour faire tout le travail, sans jamais rien faire soi-même.

 Alors, BOUGEZ-VOUS !!!

 

Comment ? C'est très simple : d'abord diffusez ce message le plus largement possible. Ensuite, imprimez la pétition que vous trouverez en pièce jointe et faites-la signer autour de vous à votre famille, à vos amis, à vos collègues...avant de la renvoyer à l'adresse indiquée au bas de la pétition. Ce sont deux petits gestes qui ne vous prendront pas trop de temps mais qui sont pour nous d'une importance capitale.

 

A très bientôt pour la suite des évènements.

 

Bruno Gay-Capdevielle

Président du Comité de Défense et de Promotion de l'Hôpital de Lourdes.

 

 Lettre ouverte à M Chastel Directeur de l'ARS Lettre ouverte à M Chastel Directeur de l'ARS

pétition recto-verso pétition recto-verso

 

Publié dans vie municipale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article